Cheveux

Best-of capillaire 2016

Il y a quelques jours, j’ai vu passer un hashtag: #bestselfies2016. Bon enfant, je l’ai trouvé sympa, et comme pour toutes les choses que je trouve sympa sur internet, il y a un boulon dans le potage: je n’en ai quasiment pas, et surtout pas selon les compositions académiques du selfie (une face acceptable à moins d’1m de distance).

Ce que j’ai à la place, c’est un certain nombre de photos de cheveux. De dos, précisons. Fidèlement publiées ailleurs, mais étant donné que j’ai un peu laissé le blog en friche alors que j’aimerais aussi y parler tresses depuis le début (et que j’aime bien certaines photos), je vous punis de mon inconstance. Alors même qu’ironiquement, j’ai depuis un certain temps une envie lancinante de couper très court, ce qui se marie assez mal avec l’ambition d’une longueur aux genoux (quelle extrémiste…). Ainsi qu’avec ma collection d’accessoires qu’il faudrait léguer à qui de droit. Mais je crois que je suis actuellement un peu trop frileuse pour décider, au moins pour le moment.

f576cc1cd551d3e03520100047454517

FEVRIER 2016: évidemment comme je n’ai pas été sérieuse ici, c’est dur de le voir, mais 2016, c’est l’année où j’ai récupéré l’épaisseur perdue fin 2014/2015. La perte était assez importante pour que la chevelure soit visuellement dans un état alarmant. C’est aussi la première année, depuis 2011, où je n’ai sur la tête que ma couleur naturelle: en juillet 2015, j’ai coupé 15 cm de pointes décolorées qui dataient de 2011. Pas trop tôt.
(aparté rageux: dire que cette barrette débile s’est cassée depuis, ssss)

dsc_5601

AVRIL 2016: lors du défi chignon, un gros chignon tressé pas compliqué, et la fourche en bois de frêne et labradorite que je venais de recevoir. Je suis très fière d’avoir effectivement tenu les 30 jours du défi alors que mon niveau en coiffures est plutôt minable pour quelqu’un qui se prend en photo de dos depuis quatre ans pour voir la pousse.

dsc_6647

JUIN 2016: incontestablement ma photo préférée avec celle d’août. Elle a été prise lors d’une réunion annuelle de chevelus. On s’était toustes lavé.e.s les cheveux ou presque avec émotion avant de venir, avait empaqueté sa collection de pics, barrettes, peignes, gâteaux et bière tout spécialement, et ce week-end était l’âge d’or revisité.

dsc_5627

JUILLET 2016: il m’arrive d’oublier pourquoi je ne me fais jamais de tresse épi depuis que j’ai atteint la taille: ça prend un temps fou, et être régulier dans le tressage reste un idéal. Heureusement, ce genre d’envies me prend seulement une fois l’an.

dsc_5687

AOÛT 2016: Ça, c’est la photo de la victoire, du mètre de cheveux longtemps lorgné et jamais atteint avant. Dans le meilleur décor du monde (l’Aubrac) qui plus est, et lavés à l’eau exceptionnelle du coin. Et j’atteins donc, laborieusement, douloureusement, le coccyx et même la toute dernière vertèbre de celui-ci. Des hanches au coccyx, les pointes subissent tant de frottements que l’étape aura été très difficile.

decembre-2016

DÉCEMBRE 2016: grand saut de l’été à l’hiver avec cette photo qui ne date que d’une semaine, juste après un tout premier test de shampooing à la farine de pois chiches. C’est une photo qui explique assez bien pourquoi j’ai un peu de mal à comprendre pourquoi les gens pensent souvent que j’ai les cheveux noirs (pas vraiment…). Les cheveux noirs sont pourtant aussi rares que le blond Targaryen; ce qui est amusant, c’est que ma mère et un certain nombre de personnes dans ma famille ont effectivement les cheveux noirs, mais le fier héritage aveyronnais ne se retrouve pas (drame) dans mes tifs abâtardis.

Et c’était donc une année de pousse de plus, avec 20 cm de gagnés, et surtout une routine naturelle rodée et un plaisir retrouvés à s’occuper d’eux (alors que ça me frustrait et m’énervait auparavant)(mais ils ont peut-être arrêté d’être casse pieds eux aussi, c’est possible). Mais ça, on en reparlera bientôt.

D’ailleurs, vous, quels sont vos rapports avec vos cheveux? Vous les avez courts, longs, colorés, au naturel, et comment vous vous en occupez? N’hésitez pas à laisser un commentaire, j’adorerais lire vos propres aventures capillaires!

Cheveux

30 jours, 30 chignons (2)

Comme annoncé, voici la deuxième partie du défi chignon, dont vous pouvez trouver le premier volet ici. Cette semaine a été plus audacieuse que la précédente, et si la Fortune sourit aux audacieux, elle peut parfois bien se payer de leur tête. Si les dix jours précédents étaient le royaume des pics à cheveux en bois, j’ai manipulé un peu plus les épingles en U dont j’ai également appris à me servir à cette occasion.
En parlant de pic: si vous n’en possédez pas, jouez-la thug life et utilisez un crayon à papier ou un pinceau. Et si vous en voulez (des pics), on en reparle très vite.Jour 11 – Rose bun
Le plus compliqué a été d’exécuter les deux rope braids à enrouler qui constituent le chignon. Elles n’ont en soi rien de complexe, mais être mal latéralisée a ajouté un peu de piment lors de la réalisation; la photographie est celle du troisième essai. Si vous êtes moins gauche que moi, le rose bun est réalisable sur toutes les longueurs à partir des épaules et ne devrait pas vous prendre beaucoup de temps. Par ailleurs, la tenue est très bonne: idéal pour parader dans les rues toute la journée ou une randonnée, car ce chignon en jette un peu.

J11- Rose Bun2

Jour 12 – Brioche Bun
Il me rappelle beaucoup le Celtic Knot, sauf que le principe me semble plus facile à assimiler. Accessoirisé avec de superbes pics artisanaux réalisé par une artiste que j’admire beaucoup et dont je suis folle des réalisations. Ce chignon nécessite une chevelure à mi-dos, voire à la taille si vous êtes doté.es d’une épaisseur importante. Et je sais que sur Haartraum ça ne rend pas pareil et que c’est super beau (*pleurs étouffés dans des cheveux*)

J12- Brioche Bun

Jour 13 – Disc Bun
Un indispensable des chevelures courtes: le chignon se réalise en enroulant deux mèches séparément, ce qui le rend très accessible. Mon premier essai ici photographié n’est pas le plus esthétique des Disc Bun que j’ai pu faire ensuite (les pics sont un peu courts pour convenir!), mais le tester, c’est l’adopter.

J-13 Disc Bun

Jour 14 – Demi-celtic bun
Les demi-chignons comptent, je n’ai pas triché! L’intérêt était ici d’apprendre à utiliser ma lune (celle dans mes cheveux, précisons) autrement que dans un cinnamon bun. Objectif rempli à 50%: ça marche, mais ça se casse la figure deux heures après.

J14- Demi celtic bun

Jour 15 – Helix Bun (ou Fail bun ici)
Le jour noir du défi. Ce chignon est mon tourment et je ne l’aime point parce qu’il me met les défauts de mes cheveux et de mon aptitude à me coiffer sous le nez (je vous explique: je n’ai pas la longueur suffisante pour le faire, ni une épaisseur assez constante des racines jusqu’aux pointes). Il est donc superbe, mais me fait un peu me sentir comme une paria du cheveu (enfoiré).
j15- Helix Bun

Jour 16 – Nautilus Bun
Un des tout premiers chignons que j’ai appris à réaliser! …Et que j’avais honteusement oublié avant de replonger les mains dans le cambouis du défi chignons. D’une solidité à toute épreuve: je peux même passer une nuit avec sans que rien ne bouge, et me rappelle pourquoi je l’aimais bien.

J16- Nautilus

Jour 17 – Swan Bun
Malheureusement, pas de tutoriel pour ce chignon que j’aime beaucoup: l’inventrice est en effet une admirable chevelue dont je ne me permettrai pas de m’approprier le tutoriel à ce jour non rendu public.

J17- Swan Bun

Cheveux

30 jours, 30 chignons (1)

En quatre ans, j’ai gagné plus de 40 centimètres de cheveux que j’ai coupés, lavés, brossés (presque) quotidiennement et (vaguement) soignés, et attachés quand il le fallait.

Dictionnaire d’orrien, « attacher« : faire un chignon sans rien (l’avantage du cheveu long: pouvoir s’attacher les cheveux sans élastique ni aucun autre accessoire…On en reparlera) et les oublier jusqu’au lendemain où le chignon se sera défait durant le sommeil. Et refait sitôt les yeux ouverts, et ce dans un interminable cycle où le peigne avait du mal à se faire une place.

En somme, je ne savais rien faire d’eux. 95 cm de cheveux turbulents, et aucune flûtain de technique.

20160516_164758
Les coupables. Ne vous fiez pas à leur air lisse et tranquille: ils sont viscéralement rétifs à toute forme d’autorité.

Alors quand a surgi l’idée sur un forum d’un challenge sobrement intitulé « 30 jours=30 chignons »…L’occasion était idéale. Triple objectif: laisser tomber l’éternel chignon, acquérir de nouvelles techniques et surtout: faire simple.
J’ai donc fait simple, pendant 30 jours. Avec quelques résultats certes peu orthodoxes et imparfaits (cheveux turbulents obligent), mais j’ai tenu tout le mois d’avril. Et je vous propose de découvrir, semaine, par semaine pour ne pas surcharger le post de photos, à quoi ressemble un mois où chaque jour où on s’attache les cheveux différemment.

La semaine 1 comporte 10 jours, étant donné que le 1er avril a commencé un vendredi (il fallait bien une bizarrerie dans ce post).

Notes:

  • J’ai bien conscience que tout le monde n’a pas les cheveux très longs. Cependant, la plupart de ces chignons sont réalisables sur des cheveux plus courts, et la possibilité de les réaliser dépend aussi de votre épaisseur. Plus vous avez les cheveux fins, plus vous pouvez réaliser des coiffures demandant a priori de la longueur.
  • Donc non, l’épaisseur n’est pas non plus un frein. Certaines coiffures sont d’ailleurs bien plus jolies sur des cheveux fins.
  • Toutes ces coiffures sont simples. J’ai deux pattes d’ours à la place de mains humaines, alors si j’y arrive, vous ferez sans doute mieux très facilement!
  • Vous pouvez voir une autre participation à ce défi chez Harleen!

Jour 1 – Lazy Wrap Bun

J1-lazy wrap bun

 

Jour 2 – Boucle Bun

J2- chignon boucle

Jour 3 – Infinity Bun

J3chignoninfinity

Jour 3 – Cinnamon Bun accessoirisé

J4-cinnamonbun

Jour 5 – Treble Clef BunJ5-trebleclefbun

Jour 6 – Gibson TuckJ6-Gibson Tuck

Jour 7 – Nessa Bun (variante)J7 - Nessa Bun

Jour 8 – Chinese BunJ8- Chinese Bun

Jour 9 – Woven BunJ9 - Woven Bun

Jour 10 – Woven Bun tresséJ10 -Woven Bun tressé

   Et vous, êtes vous atteints du syndrome de la flemme de la coiffure? Comment gérez-vous vos cheveux au quotidien, quelle que soit leur longueur? Et quel est votre rapport aux coiffures et accessoires?