Non classé

Kanda Poha, petit-déjeuner indien

Kanda_Poha_petit-déjeuner_indien_vuesurchambre4   Kanda_Poha_petit-déjeuner_indien_vuesurchambre3

Kanda_Poha_petit-déjeuner_indien_vuesurchambre5Il reste des domaines où mes résolutions minimalistes comportent quelques failles. J’en compte trois immédiatement visibles: les jeux de tarot (bien que ma collection soit très modeste), les os et autres reliques naturelles, et au sein d’une sous-catégorie qui serait intitulée “Minimalisme culinaire” dans un blog mieux rangé et aux concepts bien léchés -laissez moi rêver-, les épices. À lui seul, le moment où la porte du buffet s’ouvre et laisse échapper mille fragrances excuserait une collection plus que respectable, n’était-ce l’usage régulier qui en est fait au quotidien. Désormais dotées d’un écrin dignes d’elles, elles ont eu d’autres demeures, rangées dans des caisses à vin en bois par couleur, odeur ou fréquence d’utilisation pour une durée éphémère, dans des appartements d’étudiants ignorant les rangements adaptés à ces indispensables de la cuisine (blasphème et huissier, CRS et sacrilège!). Ce buffet semble m’encourager à m’en procurer davantage, et toujours en plus grande quantité étant donné la consommation outrancière qu’il m’arrive de faire de certaines: cardamome verte et noire, poivres de toutes longueurs et origines et tendres gousses de vanille…À vrai dire, je les aime presque toutes; seuls le curcuma et le clou de girofle ne servent que de faire-valoir de placard (et quand je décide d’ailleurs de les utiliser, en général, une espèce de châtiment divin me fait renverser le quadruple de ce que je voulais mettre).

Elles ont ponctué des repas qui sans elles, auraient été bien ternes, égayé périodes où cuisiner et manger ne ressemblaient à rien d’autre que perte de temps et nécessité pénible, animé les invitations et préparations un peu anxieuses et très soucieuses de plaire, causé beaucoup de joie reçues en cadeau. En dépit de toutes les prophéties lues, elles ne semblent pas s’éventer avec le temps et certaines ont même connu la première caisse à vin, les fêtes, les déjeuners volés aux études, ainsi que les préparations magiques dans le chaton d’une bague. J’aurais peut-être dû pimenter davantage ces années lorsqu’elles se faisaient mornes, et plus encore adoucir leurs hivers, au lieu d’essayer d’aimer les clous de girofle et le curcuma. Heureusement que j’ai découvert le gingembre, après ça.

Kanda_Poha_petit-déjeuner_indien_vuesurchambre1

À cause de cette addiction aux épices, la recette d’aujourd’hui est une légère entorse à mon principe de ne proposer que des recettes avec des ingrédients de tous les placard, et a donc davantage vocation à servir de base à modifier en fonction de ses réserves. Adaptée au contenu de mes placards et de ma bourse, il y a des chances pour qu’elle plaise aux amateurs de petit-déjeuners salés. Feuilles de curry et asa-foetida mis à part, évidemment…Sauf si vous fréquentez assidûment les épiceries indiennes et ne pouvez jamais en ressortir les mains vides. Auquel cas, soyez un peu aventurier et n’hésitez pas à vous procurer un petit pot d’asa-foetida et surtout les feuilles de curry, dont la saveur douce et reconnaissable n’a rien à voir avec la poudre où les pâtes que nous connaissons. Néanmoins, s’il vous est difficile d’en trouver, vous pouvez aisément vous en passer: le kanda poha sera tout de même savoureux.
Cette recette en effet versatile et adaptable, dont la version d’aujourd’hui est une base susceptible de subir toutes vos fantaisies pour correspondre à vos goûts: ajout de légumes, d’autres épices, remplacement du tournesol par d’autres oléagineux, substitution des flocons d’avoines par des flocons de sarrasin ou de riz pour une version plus traditionnelle et sans gluten, ajout de sésame pour décorer et savourer…Bref, les possibilités sont infinies. Et le curcuma ne sert ici qu’à donner de la couleur, en bon faire-valoir: si vous l’aimez d’un amour vrai et pur, vous pouvez en mettre un peu plus que ce qui est indiqué ici.
Versatile, le kanda poha l’est jusqu’au moment où vous le dégusterez: il s’agit en premier lieu d’un petit-déjeuner -et d’ailleurs le seul à base d’avoine qui puisse me coller aux fourneaux le matin, mais il sera tout aussi appréciable au goûter, au déjeuner ou au dîner. Et coriandre sur le poha, c’est quand même un tête-à-tête plus sympa qu’avec le porridge, en termes d’esthétique.

Recette:

Ingrédients:
(pour 2 personnes)
– 180 g de flocons d’avoine
– 2 CàS de graines de tournesol ou cacahuètes
– 1 CàS d’huile de colza (ou autre huile végétale neutre)
– 5 feuilles de curry hachées
– 1 petite pincée d’asa-foetida (facultatif)
– 1 demi piment vert
– 1/4 d’oignon jaune haché
– 1/4 de càc de curcuma
– Sel
– 1/8 de càc de sirop d’agave ou de sucre complet
– Coriandre fraîche pour garnir
– Jus de citron pour assaisonner

Optionnel:

– Glisser dans le kanda poha un peu de verdure! Idées: petits pois, épinards, pointes d’asperges, asperges finement découpés, courgette râpée, poireau, etc.
-Saupoudrer une généreuse pincée de sésame blanc ou noir pour servir.

Préparation:

1. Faire tremper les flocons d’avoine dans un bol d’eau pendant environ 10 minutes, puis préparer le reste pendant qu’ils se ramollissent.
2. Faire chauffer une poêle à feu moyen, et faire torréfier les graines de tournesol jusqu’à ce qu’elles soient légèrement grillées et dégagent une odeur agréable (environ 2 minutes). Réserver.
3. Dans la même poêle, toujours à feu doux, faire chauffer l’huile. Ensuite, ajouter les feuilles de curry, puis l’asa-foetida et le piment, puis l’oignon haché jusqu’à que celui-ci devienne translucide.
4; Ajouter le sel, le curcuma, éventuellement les légumes si vous souhaitez en mettre, le sucre, et bien mélanger. Laisser cuire durant quelques minutes.
5. Égoutter les flocons d’avoine et les ajouter dans la poêle, ainsi que les graines grillées. Couvrir et laisser cuire à feu doux durant 5 minutes, ou bien jusqu’à ce que les flocons aient une consistance “porridge”. Remuer et assaisonner à votre goût. Servir chaud, garni de coriandre fraîche et généreusement arrosé de jus de citron.

Kanda_Poha_petit-déjeuner_indien_vuesurchambre2

Et vous, êtes-vous plutôt salé ou sucré le matin? D’ailleurs, prenez-vous un petit-déjeuner et si oui, prenez-vous le temps de vous concocter quelque chose d’un peu élaboré?

Publicités

5 réflexions au sujet de « Kanda Poha, petit-déjeuner indien »

  1. Quelle belle ode aux épices que la tienne… Contrairement à toi, j’ai clairement mes petits chouchous et mon étagère à épices n’est certainement pas aussi garnie que la tienne, mais je partage tout à fait ton point de vue. Une recette à tenter, comme toujours!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Milounette! À vrai dire, si mon étagère à épices est aussi garnie, c’est aussi grâce à ces jolis cadeaux (qui ont donc engendré mon petit penchant haha) qui mériteraient d’ailleurs un post pour eux sur ce blog tant ils me sont utiles, mais la découverte de la cuisine a ensuite fait le reste (en même temps, 50g de cardamome pour deux euros à l’épicerie indienne, seul un saint resterait de marbre!). Mais quand j’étais loin de mon placard, j’avais acheté seulement celles jugées indispensables et il y en avait trois ou quatre, pas plus…Il faut dire que j’y allais tellement fort sur l’origan et autres aromates que je n’étais pas trop en manque! Je serais curieuse de connaître tes chouchous du coup 🙂

      J'aime

  2. Hm, ce petit-déjeuner a l’air très bon ! J’aime bien tout ce qui est indien, d’autant plus maintenant que je suis un régime sans gluten et qu’il y a pas mal de plats sans blé (genre le aloo gobi que j’adore :D).
    Je suis plutôt salé le matin (même si je ne dis pas non à de bonnes crêpes ou à un bon gâteau), cela me cale davantage. En général, je ne prend pas de petit déjeuné élaboré tout simplement parce que je n’ai pas le temps (temps de trajet jusqu’au boulot très long), mais j’aime bien me faire quelque chose de plus évolué durant le week-end ^^
    Bref, recette à tester !

    J'aime

    1. Ah l’aloo gobi, jamais goûté pour le coup, mais je viens de chercher ce que c’était et ça donne trèèèès envie! J’imagine que la cuisine indienne te permet de souffler un peu et te permet de ne pas te demander sans arrêt s’il y a du gluten, c’est chouette pour toi 🙂 Contente de voir que le kanda poha t’inspire en tout cas! Et je comprends pour ce qui est du manque de temps, ça casse complètement l’envie et même l’aspect rituel plaisant que peut avoir le petit-déjeuner je trouve, même si on programme son réveil plus tôt exprès pour en profiter…Enfin, personnellement, je sais que je n’en profite jamais vraiment, ce n’est pas du tout mon repas favori après réflexion. Il m’a fallu du temps pour l’admettre, à rebours des slogans martelés sur « le petit-déjeuner, repas le plus important de la journée!! », mais je me sens plus en paix et cohérente depuis que je fais comme j’ai vraiment envie: un thé au lait de soja ou nature, cappuccino, un chai (au gré de mes humeurs et envies), et souvent un truc simple (fruit, quelques graines) à 10H. De toute façon comme je n’ai pas faim avant 10H et que manger avant ne me cale jamais jusqu’à midi, peu importe la quantité, c’est le plus simple.
      Tu me diras ce que tu en penses ‘tout cas 🙂

      J'aime

      1. Pas tout à fait pour la cuisine indienne, car il existe un certain nombre de plats contenant du gluten (genre avec le pain naan ou les nouilles… j’ai même vu qu’il existait des pizzas indiennes, mais je ne sais pas à base de quoi elles sont faites). Cependant, ça reste vraiment agréable de pouvoir choisir entre plusieurs plats en allant dans un restaurant indien végé, voir presque perturbant, puisque j’ai perdu l’habitude d’avoir le choix lorsque je sors (pas assez de diversité en général x)).
        Concernant le moment du petit déjeuné, je suis tout à fait d’accord avec toi : depuis que je mange au travail, je me rend compte que je n’ai pas faim en général à 7h et que manger à 9-10h me convient mieux (j’aimerai dans l’idéal ne pas manger avant midi pour faire du jeûne intermittent). Je pense que cela doit évoluer au cours de notre vie puisque j’ai eu des périodes où un petit dej à 7h était essentiel et d’autres, comme actuellement, où cela me pèse sur l’estomac.
        Je n’ai malheureusement toujours pas testé la recette avec mes week-ends chargés et le fait que je n’ai pas de flocons d’avoine (susceptibles d’être mélangé à du gluten donc faut que je cherche une marque OK), mais j’aurais plus de temps samedi pour tester 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s