Non classé·Recettes

Petit-déjeuner velours

crèmechocolatorange9


  Le bonheur matinal se trouve parfois à une cuillère près. Loin des obligations, de l’aube même parfois, encore en compagnie silencieuse de la nuit trop vite écourtée et que même l’écart des deux minutes supplémentaires ne ramènera pas. Salutations à un soleil inexistant ou au contraire déjà haut dans le ciel, ablutions expédiées sans tendresse en se disant qu’il le faut bien et que la discipline, finalement, nous tient un peu hors de la dérive. Comme on est drôle, le matin, à s’extraire et se débattre hors des brumes avec nos yeux opaques et nos protestations étouffées. À repousser doucement la non moins douce voix qui vous dit qu’il serait peut-être bon d’aller travailler et que le jour ne vous siéra pas si mal, pour finalement l’emporter par une offrande de cinq, dix minutes.
Alors dans ces brumes où l’on heurte chaque coin et chaque objet faute de lumière et de lucidité, la promesse du saint petit-déjeuner seule nous oriente. Souvent. Désolée pour la douce voix du matin qui manque parfois d’arguments convaincants.

DSC_4420 crèmechocolatorange5

Un peu comme…Une crème velours dont les arômes donnent l’impression de savourer un peu de Noël en octobre. Une perspective tout de suite plus engageante, avouons-le, même davantage que l’idée d’un sapin qui répand des aiguilles partout et  fait regretter de ne pas se promener en chaussettes blindées. Un zeste d’orange, une touche de vanille, un peu de chocolat, la neige sur les vitres et une tasse de thé fumant…
  Je me défendrai ici de toute projection éventuelle et fantasmée de temps impliquant 15°C de moins qu’une certaine île et de la pluie, ainsi que de moi-même enveloppée dans trois couvertures au lieu d’une robe légère. Que voulez-vous: on n’est jamais contents.
Tout comme je protesterai vigoureusement contre toute dénonciation de recette décadente de bon matin. Le matin, mâchons donc des flocons d’avoine. Sans rien d’autre. Et à sec: retour au cinnamon challenge et aux frissons de l’aventure. Pas de porridge moelleux pour les vrais, les Spartiates et les héros du matin. Etant plutôt de la caste non moins vaillante des grands malmenés (et des traumatisés du flocon d’avoine à sec après un malencontreux accident), j’opterai plutôt pour la première solution. Entendons-nous bien: j’aime beaucoup l’avoine (mais pas comme ça, pas forcément à cette heure là et pas sans consentement) et a priori, le chocolat, pas tant que ça. Ou alors, d’un amour bien ingrat, car je ne l’apprécie que comme faire-valoir et non pour sa seule personne. Que ce malandrin se tienne d’ailleurs loin des fruits rouges! Mais marié à la purée de noisettes, en accompagnant discret de l’orange ou -suprême délice qui divise l’opinion- de la bien-aimée vanille, je ne vois guère d’obstacles à une entente cordiale.

crèmechocolatorange1

crèmechocolatorange2

 Trêve de digressions.

 Je ne fais pas partie d’une secte, mais j’ai un ami démon qui me rend souvent de grands services, notamment celui de me réconforter les matins difficiles.

  Fagopyrum esculentum Moench… Le moment est venu d’invoquer le démon Sarrasinos et d’exécuter le rituel approprié. Lorsque celui-ci se matérialise dans notre réalité, on peut le trouver sous deux formes: cru ou grillé. Dans ce dernier état hautement démoniaque, Sarrasinos prend le nom de Kasha et sous tout ses avatars, se glisse dans vos poêlées de légumes, vos galettes, votre riz, votre porridge ou même votre oreiller grâce à ses super pouvoirs de pseudo-céréale sans gluten. Cru ou cuit, rien ne peut l’arrêter et ses pouvoirs de métamorphose sont infinis: mieux vaut donc se rallier à sa cause et ne pas opposer de résistance. Prenez donc vos bols, vos mixeurs et votre latin de cuisine, et portons sur cette Terre impie sa toute-puissante volonté sous l’aspect d’une crème chocolat-orange-vanille pour le petit-déjeuner. Sarrasinos vous promet éternelle satiété jusqu’à l’heure méridienne et soupirs langoureux devant l’artefact une fois le rituel achevé.

crèmechocolatorange00

Crème de sarrasin chocolat-orange

Ingrédients:

  • 100 g de sarrasin cru 
  • 150 ml de lait végétal
  • Le jus d’une orange entière
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 2 cuillères à soupe de poudre de cacao non sucré (ou plus, ou moins, selon le goût)
  • Optionnel: du sirop d’érable ou d’agave, pour sucrer à votre guise.
  • Garniture: oléagineux (ici, des noix de Pécan, mais tout fonctionne), graines (tournesol ici), quartiers d’orange

Préparation:

  • La veille au soir, mettez à tremper le sarrasin dans le lait végétal, et laissez toute la nuit.
  • Au matin, le sarrasin aura gonflé et formé une masse légèrement gluante dans le lait. C’est normal: une fois trempé, notre Sarrasinos ne se sent plus de joie et développe quantité de mucilages. Ne jetez rien etne rincez pas les graines.
  • Ajoutez au sarrasin et au lait les autres ingrédients exceptés ceux de la garniture.
  • Mixez le tout jusqu’à l’obtention d’une crème très lisse et non granuleuse.
  • Ajoutez au-dessus la garniture que vous souhaitez, celle fournie à titre indicatif ou bien une autre tirée de vos placards et de votre imagination.
  • Dites trois fois Fagopyrum esculentum Moench en signe de dévotion et dégustez ce solide petit déjeuner préparé en cinq minutes et qui vous assurera robustesse et énergie pour la matinée à venir.

  Formule parallèle: vous pouvez manger ce petit-déjeuner tel quel, cru et à température ambiante, ou bien le faire réchauffer à la casserole une minute ou deux avant d’ajouter la garniture. Eté comme hiver, ne faiblissons pas!

crèmechocolatorange7

crèmechocolatorange3 crèmechocolatorange4

Loué soit Sarrasinos et sa grande mansuétude: vous risquez de le voir souvent intervenir entre ces pages et dans les plats présentés, ainsi que les rituels qui lui sont associés et comment tirer parti d’une si fructueuse association démoniaque et de façon plus générale, sorcellerie et sortilèges. Être civilisé, ça va cinq minutes et j’en ai déjà marre.

  Et vous, y a-t-il un démon que vous préférez? Confiez-vous à moi et j’essaierai de vous convaincre que Sarrasinos est quand même mieux!

Publicités

8 réflexions au sujet de « Petit-déjeuner velours »

  1. Quelle belle recette!
    J’adore les crèmes crues de sarrasin et l’association chocolat – orange me plait beaucoup. J’ai fait le plein de courses aujourd’hui et j’ai ramené les premières oranges, ainsi qu’un paquet de cacao tout neuf car j’ai fini le mien récemment : je pense que c’est un signe !
    Et puis ce qui me plaît particulièrement dans la recette, ce sont les quantités : 100g de sarrasin, voilà une personne normalement constituée (enfin, comme moi quoi…). Je comprends pas ces recettes de p’tit dej soit disant censés te tenir jusqu’à 13h avec 30 pauvres grammes de flocons d’avoine … Moi je mange le bras de mon voisine à ce rythme (ha non je suis végétarienne !) !

    Aimé par 1 personne

    1. Oh, merci, je suis ravie que la recette te plaise!
      L’association est toujours une réussite, et je me sens moins seule pour les quantités, ce n’est pas si fréquent d’avoir un appétit d’ogre le matin manifestement (…Ou comment effrayer ses amis en voyage, lorsqu’ils ne sont pas encore au courant). Haha, les 30g de flocons d’avoine, ça m’a toujours fait rire! Je crois que le plus drôle, c’était tout de même les portions de 30g indiquées sur les boîtes de céréales industrielles, lorsque j’en mangeais encore…Pour moi une portion équivalait à un bol quoi, comme maintenant, logique non? 😀

      J'aime

  2. Cette recette me fait follement envie, merci mille fois de nous en faire part 🙂
    Mais j’ai un petit doute idiot quant à cette instruction : « Mixez le tout jusqu’à l’obtention d’une crème très lisse et non granuleuse. » Il s’agit bien de mixer au blender, pas simplement à la cuillère ?

    J'aime

      1. Je viens juste de finir mon bol de ce « petit-déjeuner velours » qui porte bien son nom ! C’était très bon, surprenant d’arriver à une texture si agréable avec du sarrasin cru 🙂

        J'aime

      2. Super, je suis contente que le test ait été concluant! Effectivement, la découverte de la crème de sarrasin cru avait été surprenante pour moi aussi, je comprends ce que tu veux dire 🙂

        J'aime

    1. Oh oui, il n’y a pas de souci! L’orange c’est aussi pour les hérétiques de mon genre qui n’aiment pas le chocolat tout seul ^^

      (Si c’est parce que tu n’as pas de jus d’orange ou d’oranges à presser, une goutte d’HE d’orange douce peut aussi être une solution, si tu en as)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s