Non classé·Recettes

Aubergine Stroganoff

  Je crois bien que je n’ai jamais été d’un naturel trop inquiet concernant la gestion du quotidien; primesautière, optimiste et irrémédiablement désobéissante, j’avais l’intime conviction que mes études tout commme mes fraisiers sans fraises à la sciure de bois et confiture de béton trouveraient l’un comme l’autre une issue heureuse.

  Il va sans dire que parfois, mes études se sont révélées immangeables et mes fraisiers fort décevants. 

  S’essayer à l’admirable juste milieu et au suivre ma pente en remontant n’a cependant pas rendu mes fraisiers meilleurs. Adieu donc, génoise d’élite, fraises d’exception et ultime crème de la crème pâtissière: bon vent.

  …

  De toute façon, personne n’aime ces fraisiers-là.

   DSC_44537

  Aussi ai-je prêté serment de ne plus jamais faire que n’importe quoi, puisque la sagesse ne me seyait point. Ce glorieux engagement m’a sans doute emmenée plus loin que tous les fraisiers de France et de Navarre: aux confins de mes études déjà amorcées, de certaines conventions sociales bien ancrées, aux confins de l’Europe aussi, d’une alimentation traditionnelle, et bien entendu, aux confins d’une cuisine auparavant bien malmenée et mésestimée par ma petite personne. 

  …Et tout cela pour vous dire que mes outils de travail servent de fier piédestal au mets d’aujourd’hui. 

 Si je n’ai pas toujours mangé végétalien (doux euphémisme) et n’ai pas toujours entendu l’appel de la cuisine, lorsque s’est amorcé ce petit changement, j’ai été submergée sans crier gare par une vague d’informations, de recettes et d’invitations m’enjoignant de m’y essayer moi aussi, et avec enthousiasme. La période de transition pour supprimer les produits animaux de l’alimentation dont beaucoup parlent m’est donc inconnue: il y avait tant à faire et à découvrir! Peut-être était-ce là l’effet de cet optimisme jamais défait très longtemps, ou d’un malicieux subconscient qui s’exclamait: « Chic, encore une occasion de désobéir! » à l’insu d’un conscient toujours soucieux de bien faire.

 Le Stroganoff fut ma première découverte de la cuisine végane du quotidien; au-delà de mes classiques dhals revigorants et des curry de légumes navrants de tant de n’importe quoi assumé, je découvrais un autre art dans cette simple promesse au nom un peu rude, un peu ursidé de Stroganoff. Surmontant une montagne de pâtes adorablement hélicoïdales, ce qui ne gâchait rien. De bonne volonté, je me procurai les ingrédients nécessaires à l’exécution du précieux qui m’apprendrait l’onctuosité, les bonnes manières et peut-être même rachèterait mon âme tourmenteuse de légumes calcinés dans les poêles de l’Enfer Orrien. 

DSC_4127

  DSC_4542  Tout allait donc pour le mieux, jusqu’à ce que, oublieuse comme à mon habitude, je m’aperçoive qu’il me manquait un des ingrédients. Qu’à cela ne tienne, remplaçons! Les jours passent, je retourne à ce plat si peu compliqué. Et de fil en aiguille, de substitution en substitution…D’un Stroganoff l’autre. Toujours crémeux, réconfortant, chaud, mêlant à l’aubergine et aux champignons l’arôme délicat de romarin et de vin blanc en lieu et place du traditionnel boeuf. Au niveau subconscient: mission accomplie.

  La sauce crémeuse à la base de ce plat divinement simple est à base de noix de cajou. Non content d’être une formidable source de…Protéines (clin d’oeil appuyé), de magnésium, de phosphore et de potassium (pour des os solides), cet innocent oléagineux est un ingrédient de base de la cuisine végétalienne. Il se fait ainsi crème, fromage, appareil de tartes ou de gâteaux selon le bon vouloir du cuisinier qui l’a sous la main. Si elles sont souvent chères, les recettes salées telles que celles-ci n’en requièrent jamais qu’une petite quantité et elles se conservent un certain temps au réfrigérateur; la difficulté réside seulement dans le fait de ne pas les manger à la sauvette, en préparant le plat. Si vous êtes allergique aux noix de cajou, vous pouvez les substituer par des graines de tournesol non grillées et non salées.

  Avant de préparer le plat, mettez les noix de cajou à tremper au moins deux heures auparavant, pour les ramollir et permettre un mixage facile. Si vous possédez un blender puissant, vous pouvez sauter cette étape et rajouter 15 ml d’eau au moment de les réduire en crème.

  Si la recette s’accorde évidemment à n’importe quel type de pâtes, les fusilli ont ceci d’agréable qu’ils retiennent et accrochent bien la sauce. Si l’aubergine n’est pas votre légume favori, vous pouvez la remplacer par 200 gr de tofu que vous préparerez de la même manière pour un mets consistant et encore plus riche en protéines.


DSC_4549

DSC_4120

Aubergine Stroganoff

Ingrédients:

Pour 2 personnes

  • 125 gr de fusilli
  • 60 gr de noix de cajou non grillées et non salées préalablement trempées.
  • 180 ml de bouillon de légumes

Pour les aubergines:

  • Une aubergine de taille moyenne
  • 1 CàS d’huile d’olive
  • Une pincée de sel

Pour la sauce:

  • 1 CàS d’huile d’olive
  • 1 demi-oignon moyen émincé en fines tranches
  • 2 gousses d’ail émincées
  • 225 gr de champignons de Paris
  • 1 càc de romarin frais ou séché
  • 60 ml de vin blanc sec
  • 1 CàS de concentré de tomates
  • Poivre noir
  • Persil haché pour garnir (optionnel)

DSC_4534

Préparation:

  • Portez à ébullition une grande cassserole d’eau salée. Faites cuire les pâtes selon les instructions du paquet.
  • Préparez l’aubergine: découpez-là en fines tranches, et faites revenir avec l’huile d’olive et le sel pendant quelques minutes à feu moyen, jusqu’à ce que l’aubergine soit fondante. Réservez.
  • Egouttez les noix de cajou, et placez-les dans un blender avec le bouillon, ou, si vous avez un mixeur à pied, dans un récipient haut. Mixez jusqu’à obtenir un mélange lisse (cette étape peut prendre en 1 et 5 minutes selon la puissance de l’appareil utilisé)
  • Dans la poêle que vous aviez utilisée pour l’aubergine, toujours sur feu moyen, versez l’huile et ajoutez-y l’oignon avec une pincée de sel et faites revenir environ 5 minutes, jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajoutez ensuite l’ail et faites revenir environ 30 secondes, jusqu’à ce que celui-ci devienne odorant dans la poêle.
  • Ajoutez maintenant les champignons et le romarin et laissez cuire jusqu’à ce que les champignons aient légèrement bruni (5 minutes). Ajoutez ensuite le vin, le concentré de tomate et le poivre, mélangez,  puis augmentez le feu. Laissez le vin réduire de moitié et baissez ensuite le feu à moyen.
  • Ajoutez le mélange de noix de cajou. Mélangez jusqu’à ce qu’il soit complètement incorporé et laissez épaissir quelques minutes. Goûtez et assaisonnez si besoin. Ajoutez les aubergines et mélangez pour les enrober de sauce. Recouvrez les pâtes de sauce et décorez éventuellement d’un peu de persil.

DSC_4537

Parfait au quotidien comme pour recevoir, le Stroganoff en trop se conserve deux-trois jours au frais et supporte bien d’être réchauffé. Idéal par temps pluvieux, gris, automnal et hivernal, il a également cette extraordinaire faculté de donner l’impression d’être un as des fourneaux durant quelques minutes.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Aubergine Stroganoff »

    1. Merci! Alors là, concernant l’origine du mot…Il semble que cela vienne de la famille dans laquelle a été crée le plat et que le concepteur portait ce doux nom (longue célébrité à lui pour cette belle invention). Quant aux circonstances, ça reste apparemment obscur. Qui sait, peut-être était-ce un bienheureux accident, au même titre que le brownie ou la tarte tatin? 😀

      J'aime

      1. Ah d’accord! Merci pour ces explications! En réalité j’imaginais une excentricité de plus; je ne connaissais jusqu’ici que le boeuf stroganoff…qui ne partage pas grand chose avec cette recette 🙂

        J'aime

  1. J’ai enfin testé ta recette qui me donnait envie depuis longtemps, et en un mot: MIAM! Elle va rentrer dans mes classiques je crois.. (et j’attends avec impatience d’autres recettes salées 😉 )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s